La police égyptienne détient le président et deux membres du Syndicat des journalistes

859
La police égyptienne a mis en détention le président et deux membres du Syndicat des journalistes, respectivement Yahya Ghallach, Gamal Abderrahim et Khaled Belchi, après avoir refusé de verser une caution, a-t-on appris de source sécuritaire lundi au Caire.
Le parquet général avait décidé lundi à l’aube de relâcher les trois hommes contre une caution de 10.000 livres égyptiennes pour chacun d’entre eux, mais ces derniers ont rejeté la mesure en considérant que les accusations qui leur sont adressées sont relatives à la publication et ne requièrent pas juridiquement le versement d’une caution.

Le président et les deux membres du Syndicat sont poursuivis pour « publication d’informations erronées et dissimulation d’un journaliste et d’un stagiaire recherchés pour enquête ».

Les trois prévenus seront entendus par le Parquet qui prendra une décision à leur sujet.

Le Syndicat des journalistes égyptien a appelé ses membres à organiser une marche de protestation et à tenir une réunion pour examiner cette crise.

De son côté, Amnesty International a déclaré que la détention des trois journalistes constitue une « agression sans précédent contre la liberté de la presse ».

La tension était montée entre le Syndicat et le ministère de l’intérieur en Egypte début mai courant après que la police a arrêté le journaliste Ben Sgaha à l’intérieur des locaux du Syndicat.

Apanews.net