Pour la pub, c’est aussi la pagaille…

0
611

Finalement rien de normal dans la presse sénégalaise. Beaucoup de débats, rien de concret. Le journal ENQUETE qui nous avait servi il y a quelques jours un bon dossier sur la presse en ligne qui était tout simplement « les supports de la pagaille », remet ça aujourd’hui. Le journal constate dans un dossier sur la publicité audiovisuelle au Sénégal que « c’est la grande arène du laisser-aller ».

La loi n°83-20 du 28 janvier 1983 signée par le président Abdou Diouf et qui avait pour but de combattre le vide juridique n’a jamais été appliquée faute de décret d’application. Aujourd’hui, le Directeur de la communication, Alioune Dramé interrogé par notre confrère, promet une nouvelle loi d’ici la fin de l’année pour mettre de l’ordre dans un secteur qui a connu un investissement de 20 milliard fcfa. La Direction de la communication chargée de distribues les agréments aux agences publicitaires, ignore elle-même le nombre d’agences.

En attendant nous sommes dans un secteur où le gros lot est capté par des agences étrangères : Caractère, Mc Cann, Océan Ogilvy, Atoo, Etyncel, Voodoo ». Mais aussi avec des fournisseurs qui démarchent directement des annonceurs en laissant en rade les régies publicitaires qui perdent leur commission.

Transmediatik