« La télévision ne pourra jamais tuer le livre »

0
668

C’est la conviction d’Aminata Sow Fall. A travers les colonnes du SOLEIL, elle soutient qu’ « en 2000, la question s’était posée lors d’une conférence internationale à Tel-Aviv, en Israël. Des enquêtes et des sondages ont été faits sur la question. Toutefois, il s’est avéré qu’on a jamais utilisé autant de papiers à l’époque, pour fabriquer des livres. » La lauréate du Grand prix de la Francophonie de l’Académie française ajoute que « la télévision et l’ordinateur nous apprennent énormément de choses, mais je pense qu’il y’a un aspect humain qu’on ne peut pas vraiment atteindre par ces médiums ». Notre confrère rappelle qu’Aminata Sow Fall a produit des classiques inscrits dans les programmes d’enseignement comme « La Grève des Battu », Grand prix littéraire d’Afrique noire en 1980, « Le revenant », « L’appel des arènes »…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici