Dernières nouvelles

Médi1, la radio publique marocaine a sa fréquence à Dakar

La ruée vers l’Afrique pour ses marchés et matières premières est accompagnée aussi par une occupation de son espace médiatique. Après les grandes puissances radiophoniques (RFI, BBC, VOIX DE L’AMERIQUE), d’autres arrivent sur le continent sous plusieurs formes. Cela peut passer à travers des partenariats comme le groupe Excaf qui relaie des programmes de BBC ou de la Deutsche welle, de l’ouverture de fréquences ou tout simplement de stations radio. Cette dernière option est notée dernièrement à Dakar avec Radio Chine Internationale (RCI) et Vibe radio du groupe Lagardère.

Aujourd’hui c’est la radio publique marocaine qui ouvre des fréquences en Afrique (Dakar, Abidjan, Libreville). A Dakar les sujets de sa Majesté vous parlent sur 93.8FM, une bonne fréquence coincée entre WALF3 (93.6) et la RFM (94.0). Ses premiers choix sont les capitales de pays qui comptent énormément dans l’expansion économique du royaume chérifien en Afrique.

Au-delà de l’amélioration du paysage médiatique sénégalais, ces projets créent de l’emploi dans un milieu où la précarité est la chose la mieux partagée. Pour l’Etat c’est certainement la réception de taxes d’exploitation. Mais le ministère en charge du secteur de nos différents régimes ne communique jamais sur l’octroi de ces fréquences et ses retombées économiques.

Médi1propose un programme agréable avec beaucoup de bonne musique, de la culture et un tour de l’actualité du Maghreb, du monde arabe et du reste du monde. Un programme soft loin de nos radios qui nous empoissonnent la vie avec la musique « mbalakh » et la politique. D’ailleurs c’est lieu de rappeler que la RFM, WALFM et la 2STV occupent des fréquences à la limite inexploitées. Des fréquences radios qui pour l’essentiel relaient des programmes de leur télé. Un état des lieux s’impose.

VOIR AUSSI

Tnt – Startimes met en péril l’avenir d’Excaf

Au moment où le Club des Investisseurs Sénégalais est porté sur les fonts baptismaux pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *