Nous demandons à Minielle Barro Seye de porter plainte…

0
1513

Dans une République, il est formellement interdit à un citoyen de se faire justice soi-même. Il arrive tout de même devant l’absence du fonctionnement normal de la justice que les citoyens règlent leur problème à leur manière. Plusieurs fois, des voleurs sont lynchés à mort par une foule qui pense qu’il ne sert rien de l’amener à la Police ou à la Gendarmerie. Plusieurs fois des personnes ont utilisé la force physique pour se faire justice et éviter d’interminables procédures judiciaires. Les rares fois que des journalistes sont tabassés dans l’exercice de leur métier au Sénégal, c’était l’œuvre des forces de l’ordre ou des membres de partis politiques. Mais au rythme où vont les diffusions de conneries sans aucun fondement sur la vie privée des gens, on peut s’attendre à des attaques physiques contre  de soi-disant journalistes à la place des plaintes. Voilà pourquoi, ils étaient nombreux même au sein de la corporation, ceux qui étaient contre la dépénalisation des délits de presse.

Pendant ce temps, les régulateurs sont toujours au stade des discours. Jean Meïssa Diop, notre sympathique doyen, membre du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), nous sert des « avis d’expert » dans le journal Enquête. Son patron Babacar Touré se contente de jolis discours pour ouvrir des séminaires. Il est temps de passer à l’acte ! En tous cas, le Cnra réagit vite quand on touche au chef de l’Etat. Durant des jours, la presse a dénoncé le traitement partisan effectué par la RTS dans le cadre du référendum en ne couvrant que les activités de la mouvance présidentielle. Le patron de la RTS s’appelle Racine Talla, il est membre de cette mouvance présidentielle, maire d’une commune d’arrondissement qui s’appelle Wakhinane Nimzattt. Mais c’est l’emploi d’un mot sur TV5, « mentir » par une présentatrice, parlant du chef de l’Etat et du non respect de son engagement qui a poussé le Cnra à sortir un communiqué pour saisir la direction de la RTS et de TV5. Sur cette chaîne, la présentatrice relayait tout juste la position des opposants au régime de Macky Sall.

Aujourd’hui, à la suite de cette connerie du site Dakarlove qui a annoncé la mort de Minielle Barro (ancienne de la RTS actuellement en service au Pnud), nous invitons cette dernière à porter plainte. Elle va donner peut-être le moyen à la justice de faire son job et par une condamnation on va pousser tous les brebis galeuses à réfléchir avant de taper sur les claviers de leur machine pour parler de la vie privée des personnes.

Dakarlove se présente comme « le n°1 de l’actualité urbaine » et son urbanité se résume à des faits divers, du people et à des sordides histoires d’ailleurs copiées dans le net.

Longue vie à Minielle !!!!!!

Courte vie à Dakarlove et à tous les sites du même genre pour la renaissance d’une presse de qualité !!!!!

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici