Presse en ligne : Nivellement par le bas…

0
447

Les journalistes professionnels ne doivent pas suivre dans la facilité les photographes, les informaticiens et autres jet- setteurs », animateurs de « sites d’informations ». Comment un journaliste sérieux peut reprendre une information qui date de 2011 avec des références à un journal (Le Pays au quotidien) qui n’existe plus comme de l’actualité ?

Des sites (Leral, Xalima, Seneweb) qui se targuent souvent d’être les plus lus ont repris cette connerie du site Senenews, inconnu au bataillon de la presse en ligne. Leral se présente comme, « une valeur sûre du journalisme en ligne », Xalima comme « le meilleur du Sénégal dans le web », Seneweb « le site le plus visité au Sénégal et en Afrique francophone ». Avec de telles ambitions, il est temps de revoir les ressources humaines qui détiennent les leviers de ces sites.

La réponse et les explications de l’acteur au cœur de cette information, Moubarack Lô, suffisent pour une leçon élémentaire.

« Le journal en ligne senenews.com a posté ce vendredi 26 février 2016 une vielle dépêche, datant de novembre 2011, concernant ma convocation à la DIC, pour diffusion de sondages liés à l’élection présidentielle, en réponse aux agissements du camp d’Abdoulaye Wade qui estimait, à l’époque, que son candidat serait réélu dès le premier tour, avec un score de 53%. On connaît la suite; les faits ayant plutôt validé nos pronostics.

Il est fort étonnant que cette affaire, qui a eu lieu lorsque je fus conseiller en sondages du candidat Macky Sall, à la veille de l’élection de 2012, soit remise au goût du jour, comme s’il s’agissait d’un fait nouveau.

Sans vérifier l’information, ni auprès de moi, ni auprès du journal l’Observateur qui a également été cité dans la dépêche, plusieurs sites Internet sénégalais ont repris cette manipulation de l’opinion orchestrée par Senenews; ce qui pose un problème grave de déontologie professionnelle.

Il s’y ajoute que la dépêche postée par Senenews parle du journal « le Pays au quotidien » qui ne fonctionne plus. Un minimum de rigueur de la part des sites qui ont repris cette dépêche leur aurait permis d’éviter de suivre aveuglément ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici