Cnra: Les enregistrements des émissions ne sont pas destinés à alimenter les enquêtes de police

0
706

Les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic), avant de s’inviter dans les locaux de Walfadjri pour y saisir des enregistrements, étaient d’abord passés par le Cnra, le conseil de régulation de l’audiovisuel dirigé par le journaliste Babacar Touré. Mais l’instance de régulation refusera de leur remettre les enregistrements effectués, étant donné que le Cnra enregistre toutes les émissions pour son monitoring. Une demande d’autant plus insensée que certaines émissions comme «Diné ak Diamono», objet de la polémique, sont disponibles sur internet.

Pour le Cnra, les enregistrements des émissions ne sont pas destinés à alimenter les enquêtes de police, note le quotidien L’Observateur. Qui rappelle que cette posture adoptée par le Cnra est souvent exploitée par des proches du président Sall qui lui font croire que le Cnra protège les journalistes et ne sévit pas contre eux. Ce qui est une méprise de prérogatives du Cnra qui n’est pas là pour réprimer, mais pour rappeler aux journalistes les principes de l’éthique qui régissent leur coopération, rappelle le confrère.

Source: OBS via Seneweb