Le billet du TEMOIN et les autres billets…

0
465

On apprécie de plus en plus le billet « keem taan gi » dans le TEMOIN surtout quand le sujet renvoie à la presse. Dernièrement c’étaient des piques contre Madiambal Diagne, que l’on considérait comme « étant partout et au courant de tout ». Aujourd’hui, (lundi 22 février 2016), le billet du journal parle de l’interview que le journal ENQUETE a accordée à l’Ambassadeur de la France au Sénégal. « Il faut qu’on se libère d’un certain paternalisme de mauvais aloi. (…). Pensez-vous que la presse française irait taper à la porte de notre représentation à Marianne pour interroger notre ambassadeur sur les problèmes domestiques des gaulois ? (…). Faut qu’on se respecte et que ce Monsieur Jean-Félix Paganon la ferme une fois pour toute. Et pour ce faire, il faudra aussi que nous autres journalistes cessions de lui tendre le micro afin qu’il arrête de se mêler de ce qui ne le regarde pas ».

« keem taan gi », est un billet succulent signé Kaccoor Bi. Un genre qui devient de plus en plus rare dans la presse sénégalaise. Dans le POP, nous avons « Teuss », signé Samba Alaar, il faut noter ici que ça devient souvent moins percutant. « Daw Coow » dans Direct Info, au temps du journal le Matin qui est devenu en quelque sorte Direct Info, on pouvait parler de billet. Présentement, « Daw Coow » sert à insister tout juste sur l’actualité dominante. D’autres billets dans la presse nationale, c’est « le billet du jour » de la Tribune, signé Birima et « la tasse au quotidien » signé Sucré-Salé dans le QUOTIDIEN.

On peut affirmer ici que c’est vraiment le TEMOIN qui nous sert quotidiennement un vrai billet, « un regard très personnel, décalé et critique d’un journaliste sur un fait d’actualité sous une  forme courte, informationnelle, humoristique, souvent satirique ».

Rappelons que le TEMOIN est devenu un quotidien depuis le 29 septembre 2014. Une décision qui résulte de la fusion entre le groupe le TEMOIN et de Panafrican System Production qui édite Nouvel Horizon. Une fusion qui a donné Global média communication (Gmc). Et dans l’édito de lancement Mamadou Oumar Ndiaye et Abdoulaye Bamba Diallo, respectivement Pds et vice-président, disaient leur ambition, « propulser le TEMOIN dans un délai de deux ans dans le tiercé de tête du paysage médiatique national ».

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici