Pêle-Mêle : Légèretés inacceptables…

0
494

Ce matin (lundi 15 février 2016) la RFM a dans son bulletin de 6H diffusé un seul élément (sport). Un résumé de la rencontre de Génération foot contre Nasarawa United au Nigéria avec leur envoyé spécial, Cheikh Tidiane Diao de la TFM. Les deux autres éléments qui devaient constituer ce bulletin (qui n’est bulletin que de nom) n’ont pas finalement passé. Comme d’habitude, « l’élément n’est pas en place ». Il ne se passe pas une seule journée sans entendre cette phrase sur une de nos radios ou télés. Ce qui dénote un manque de rigueur dans la préparation des journaux parlés et télévisés. La dernière fois un ami a fait un parallélisme plein d’enseignements. Au moment où David Pujadas sur France 2 s’entretenait en direct avec un astronaute à des centaines de kilomètres sur nos têtes, Cheikh Tidiane Diao sur la TFM avait du mal à avoir le reporter envoyé par sa télé à la place de l’indépendance lors de la mobilisation des élus de Dakar dans le différend Khalifa Sall/Diéne Farba Sarr. Il nous reste du chemin à faire !

On manque vraiment maintenant des éditions plaisantes (à regarder et à écouter). Sur la télévision nationale pour un simple communiqué du Conseil des ministres, le journal est retardé de quelques minutes. Sur la 2STV, depuis son retour Cheikh Diaby n’est pas réellement dans le tempo. Il y a toujours un décalage entre les images et parfois l’absence de son lors de sa présentation des titres. La SENTV n’est pas agréable à regarder à travers le bouquet Canal +, c’est toujours le décalage entre le son et l’image.

Au moment où l’on pose des débats sur la TNT, l’augmentation de l’aide à la presse, l’adoption d’un code de la presse, les questions élémentaires ne sont pas encore réglées. Il faut commencer d’abord par faire le job correctement !