Léonidas, journaliste non-voyant

0
221

Assis en tribune, il écoute attentivement le match entre le Mali et la Tunisie. Leonidas, 35 ans, non-voyant, est journaliste de sport depuis six ans. Passionné de football, il s’est lancé dans un combat pour la reconnaissance de son handicap. Le voilà aujourd’hui la voix d’une radio de la capitale rwandaise.

A la mi-temps, ou parfois pendant des pauses, ses collègues lui décrivent les actions, les faits majeurs et Léonidas consigne tout sur un ordinateur portable adapté. «J’ai suivi des études de journalisme à l’université, explique-t-il. Je travaille avec mes confrères ce qui me permet ensuite, lors des interviews, de poser des questions. Bon, c’était quand même compliqué au début…»

Mais Léonidas s’est battu. «On doit comprendre que les non-voyants peuvent s’adapter et faire des choses comme les autres.» Il ne rate rien du foot à la télévision, écoute les émissions spécialisée sur Rfi. «C’est magnifique, je peux travailler plus facilement que certains qui voient.» Il sourit. «Je suis un exemple.» Sa seule déception ? «L’élimination du Nigeria, c’était mon équipe préférée…»
Francefootball.fr

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici