Maréma Fall snobe Prince Arts et courtise…You

0
543

On ne peut pas vouloir une chose et son contraire. Prendre Youssou Ndour comme modèle et minimiser le label porté par son image, le dilemme n’a pas été aisé pour la chanteuse qui prend de la bouteille.

Mise en vedette lors de la dernière tournée du roi du Mballax assurant les premières parties du Super Etoile, au grand dam des poulains de l’écurie de Ngone Ndour, le public était en droit de s’attendre à une collaboration plus soutenue, voire l’intégration de la lauréate du prix RFI 2014 dans le label Prince Arts.

Mais rien n’y fit. Même la pression souterraine des intermédiaires n’a eu raison de la volonté de la chanteuse de monter les enchères. Ambitieuse à souhait, la chanteuse, qui voit loin, n’a, peut-être, pas été séduite par les offres du label des Almadies.

Maréma Fall, forgée et expérimentée par son parcours naissant, n’a, peut-être, pas voulu commettre les mêmes erreurs que nombre d’artistes locaux, qui ont fini, à défaut d’alternatives crédibles, par déposer leurs baluchons au label Prince Arts, avec des fortunes diverses.

Source: Actusen.com