Le Musée des civilisations noires, “un haut lieu de culture et d’épanouissement de l’Afrique et des diasporas”

0
346
Le musée des civilisations noires, est « un haut lieu de Culture qui deviendra le foyer de résurrection et d’épanouissement des civilisations noires de l’Afrique et des diasporas », a indiqué, mardi à Dakar, le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye.
« Ce musée, un majestueux ouvrage est l’aboutissement d’un rêve vieux de plus de cinquante ans », a dit M. Ndiaye qui recevait les clefs de l’institution en présence du vice-ministre chinois du Commerce, Qiang Keming.M. Ndiaye a rappelé que « c’est au sortir du premier festival mondial des arts nègres de 1966 (à Dakar), que l’idée de la création de ce musée s’est imposée à tous ».

Le vice-ministre chinois du Commerce, Qiang Keming a, pour sa part, magnifié le travail accompli par les techniciens Sénégalais et Chinois .Selon lui,son gouvernement attache une importance particulière à la réalisation de cet édifice qui est “une fenêtre ouverte au monde entier pour exposer les civilisations noires”.

Il a aussi salué « une plateforme et un acquis important pour les échanges culturels entre l’Afrique et la Chine », soulignant que « le Sénégal est une grande puissance africaine qui a largement contribué à la civilisation mondiale ».

 Le Musée des civilisations noires qui « va être inauguré en novembre prochain par le président Macky Sall », est l’ un des plus importants en Afrique », selon les services du ministère de la Culture et de la Communication.
L’édifice haut de 23,25 mètres occupe, sur une superficie totale disponible de 2,28 hectares, 13785 mètres carrés sur quatre niveaux avec un parking automobile de 106 places, selon la fiche technique du nouveau Musée. Les locaux techniques sont bâtis sur une superficie de 880 mètres carrés.Ce joyau architectural, réalisé par le Beijing institute of architectural design (BIAD), dispose également de plusieurs « salles d’expositions ; d’une superficie totale de 3239 mètres carrés, d’une salle de conférence, de locaux administratifs, de réserves, d’un atelier de conception des expositions, d’un espace polyvalent et d’un auditorium de 220 mètres carrés pour 150 places ».

 « Il est heureux de constater que les travaux ont été terminés avec plus de quatre mois d’avance. L’équipe technique restera encore un an sur place pour permettre à nos techniciens de maîtriser toutes les configurations fonctionnelles du musée », ont rapporté les services du ministère de la Culture et de la Communication.
Source: Aps

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici