Témoignages de Baba Tandian sur Sidy Lamine Niass

0
213

« Sans Walf, je ne serais jamais devenu un éditeur », c’est une déclaration de Baba Tandian dans les colonnes du journal Walfquotidien dans le cadre des 32 ans du journal. Tandian explique même que l’existence de son ancien journal le Matin, on le doit au patron du groupe Walf. Avec Sidy Lamine Niass comme client, l’imprimeur était obligé de chercher d’autres machines, « j’ai eue l’idée de commander et d’installer une machine rotative. Avec cette machine, j’ai imprimé tous les journaux de la place sauf ceux qui viennent de naître. Sidy Lamine Niass faisait partie de mes meilleurs clients ». Plus loin, Baba Tandian révèle que « Sidy Lamine Niass fait partie des rares clients qui nous a quittés sans laisser de dette ».

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici